LES ALOES VERA : PLANTES DU PARADIS

L’Aloé Véra appartient à la famille des Asphodelacées : il est connu et utilisé à des fins curatives depuis plus de 5000 ans.

Il est apprécié dans toutes les régions du monde, comme beaucoup de plantes miracles à visée  thérapeutique chez les Sumériens, puis chez les Egyptiens, les Hindous, les Chinois,  les Juifs, les Grecs, les Romains … et même chez les Indiens d’Amérique.

De nos jours encore, ils sont suspendus, racines en l’air, dans les boutiques aux Philippines !

De nombreuses universités à travers le monde confirment l’innocuité de cette plante et de nombreuses  recherches approfondies confirment les connaissances empiriques d’antan.

En 1851, Smith et Stenhouse identifièrent un principe actif ; l’aloïne, auquel on prêtait l’ensemble des vertus purgatives de la plante.

En 1912, Johnstone découvrit que sa pulpe pouvait guérir les brûlures et en 1930 Collins prouva que l’aloès était capable de réduire les effets néfastes des radiations.

En 1938, Chopia et Gosh isolèrent ses principaux éléments actifs : l’aloïne, l’acide chrysophanique, la gomme de résine et des traces d’huile volatile et non volatile.

En 1942, Stockton stabilisa le gel de l’aloès et mit au point un excellent onguent contre les brûlures.

En 1959, Coasts réalisa le pas décisif en stabilisant la pulpe fraîche de la plante par un procédé naturel.

Depuis les recherches n’ont cessé de progresser :

Danhof démontra tout d’abord que le gel d’aloès pouvait réhydrater et freiner considérablement le vieillissement de la peau puis Fujita découvrit dans cette plante la présence de bradykinase, une enzyme antidouleur à la fois calmante et cicatrisante … et bien d’autres chercheurs devaient encore révéler diverses propriétés thérapeutiques de l’aloès, et notamment son pouvoir antiviral.

Pour les sportifs, la pulpe de l’aloès Véra est un aliment énergétique très complet et en dermatologie le gel revitalise les tissus.

Ces aloès contiennent de nombreuses vitamines A, B1, B2, B6, B9, B12, C, E et choline… ainsi que des minéraux : calcium, phosphore, potassium, fer, sodium, chlore, manganèse, magnésium, cuivre chrome, zinc et des enzymes facilitant la digestion (cellulase, lipase, amylase, prostéase) ou régularisant les fonctions hépatiques.

Outre les propriétés citées auparavant, l’aloès est riche en lignines saponines et certaines substances sont antibiotiques :la barbaloïne , l’acide ester , l’ acide aloétique , l’huile ethériale, les acides aminés, des enzymes dont certains facilitent la digestion ou améliorent la vie du muscle parmi lesquelles la créatine phosphokinase, hénine, calin et aussi des acides aminés.

Le suc et le gel sont extraits des feuilles, l’épiderme des feuilles possède une cuticule épaisse sous laquelle se trouve une zone de chlorenchyme siège des fonctions élaboratrices de la plante. Au centre de la feuille il existe des cellules qui forment une pulpe mucilagineuse d’où provient le gel ; le suc d’aloès est coloré et amer.

INDICATIONS ET TRAITEMENTS :

ALLERGIES : contre les démangeaisons allergiques et piqures d’insectes : pulpe fraiche d’aloé véra.

AMPOULES : pour éviter les ampoules, friction au gel d’aloès.

ANGOISSES : contre le stress le nervosisme et les angoisses, un verre à liqueur d’aloé véra à chaque repas.

ARTHRITES : contre les rhumatismes, l’arthrose, le mal de dos : bains d’aloès, massage au gel stabilisé, et cure de jus d’aloès.

BLESSURES : pour atténuer la douleur : gaze imbibée de gel et cure de jus d’aloé véra.

BRONCHITE : contre l’asthme et bronchite : inhalation d’aloé véra et cure de jus d’aloès.

CHEVEUX : contre les pellicules, frictions quotidiennes à la pulpe d’aloès et shampooing à l’aloès. Pour prévenir la chute : friction à la pulpe d’aloès fraîche en mélange avec du vin blanc sucré et shampooing à l’aloès.

DERMATOSES : contre la séborrhée, l’herpès, le psoriasis, l’eczéma, les mycoses et boutons de fièvre : gel stabilisé d’aloé véra.

ENTORSES : contre foulures, entorses, lumbagos, luxations ou tendinites ! frotter délicatement avec de la pulpe d’aloès congelée ou appliquer une poche de glace puis du gel d’aloès.

ESTOMAC : contre les problèmes digestifs et intestinaux, ulcères gastriques et colites : jus et pulpe d’aloé véra.

FOIE : contre l’insuffisance hépatique, excès d’alcool et pour prévenir la cirrhose : aloé véra buvable.

LEVRES : gerçures application d’un stick à lèvre à l’aloé véra 3 fois par jour.

TUBERCULOSE : en complément du traitement, inhalation de feuilles bouillies d’aloès et cure de jus frais.

YEUX : contre diverses affections oculaires : bains d’œil de jus d’aloès frais dilué dans de l’eau de source, ou gouttes d’aloès distillé.

Aujourd’hui l’ALOES est un composant dans de nombreux produits cosmétiques.

 

De nombreux chercheurs confirment le savoir empirique et l’innocuité de cette plante, mais à  moins de cultiver soi-même, et à l’abri d’une serre, des plants d’aloès (issus de culture biologique), on aura habituellement recours aux produits du commerce pour se procurer le gel, la pulpe ou le jus de cette plante extraordinaire.

 Mais  attention, les méthodes de conditionnement ne sont pas toutes les mêmes, la qualité et la pureté des aloès diffèrent souvent.

                                   www.aloevista.com